Elections haïtiennes : l’appel à la prise de responsabilité des candidats

La communauté internationale a appelé dimanche tous les candidats aux élections en Haïti à faire preuve de responsabilité suite à la décision des autorités de fixer un délai de trois jours pour soumettre un recours sur le déroulement des élections générales du 28 novembre dernier.

Haiti elections

Haiti elections

Dans un communiqué de presse conjoint, les ambassadeurs en Haïti de l’Allemagne, du Brésil, du Canada, de l’Espagne, des Etats-Unis, de la France, des Nations Unies, de l’Organisation des Etats américains (OEA) et de l’Union Européenne ont exhorté dimanche « tous les candidats à être à la hauteur de leurs responsabilités et à demander à leurs partisans de s’abstenir de tout recours à la violence, dont l’unique victime est l’ensemble du peuple haïtien ».

La communauté internationale encourage « l’exploitation de toutes les voies légales pour faire avancer un processus électoral crédible afin de garantir que les résultats définitifs reflètent pleinement la volonté des électeurs haïtiens, dans la transparence et le respect de la constitution.» Les ambassadeurs ont également pris note de la proposition de la mise en place d’une Commission spéciale de vérification par le Conseil électoral provisoire.

Ils ont déploré les actes de violence qui ont notamment « paralysé l’activité économique, empêché les écoliers et étudiants de poursuivre leurs cours et, plus tragiquement, entravé l’accès aux soins pour les malades du choléra » et ont appelé « instamment tous les acteurs politiques et étatiques à tout mettre en œuvre pour avancer la reconstruction et pour permettre aux personnels de santé et aux acteurs humanitaires haïtiens et internationaux de continuer en toute sécurité à fournir la réponse vitale à l’épidémie de choléra ».
« Des milliers de personnes en ont urgemment besoin », concluent les ambassadeurs.

Selon la presse, l’ex-première dame Mirlande Manigat a obtenu 31,30 % des voix, et le candidat du pouvoir Jude Célestin a réuni 22,48 % des suffrages. Le chanteur populaire Michel Martelly est arrivé en troisième position, juste derrière Jude Célestin, qui le devance de 6.845 voix seulement. Le second tour de l’élection présidentielle en Haïti doit avoir lieu le 16 janvier.

(Mise en perspective : Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...