Côte d'Ivoire : Navi Pillay met en garde contre l’incitation à la violence

La Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme exprime sa vive préoccupation sur la détérioration de la situation en Côte d'Ivoire due au retard dans l'annonce des résultats provisoires. Navi Pillay exhorte les deux candidats de la présidentielle à s'abstenir de toute déclaration d'hostilité, avertissant qu'ils pourraient être tenus pour responsables pour toute violence commise en leur nom.

Côte d\'IvoireEn mettant ainsi en garde le Président Laurent Gbagbo et l’opposant Alassane Ouattara contre toute incitation à la violence en Côte d’Ivoire, Navi Pillay prévient les deux candidats de ne pas oublier les conséquences directes de leurs mots ou actions sur leurs sympathisants.

Ce communiqué de Navi Pillay intervient alors que le climat reste très tendu à Abidjan. Et selon la Haut Commissaire aux droits de l’homme, les déclarations politiques radicales de ces derniers jours ont créé un environnement qui risque de stimuler la violence à travers le pays alors que dans certaines régions, elles sont déjà la cause principale d’affrontements intercommunautaires.
Concernant la publication des résultats de l’élection présidentielle, elle note que le retard pris dans l’annonce des résultats a augmenté la peur et l’incertitude parmi la population ivoirienne. Dans ces conditions, Navi Pillay demande à Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara d’éviter toute autre action qui pourrait priver la population ivoirienne de ses droits démocratiques.

(Mise en perspective d’Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...