Côte d'Ivoire : l'ONUCI empêchée d'enquêter sur l'existence d'un charnier

Une équipe de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a été empêchée, pour la deuxième fois, de mener des enquêtes suite à des allégations d'existence d'un charnier dans un village près d'Anyama, non loin d'Abidjan, a annoncé jeudi le Chef de la Division des droits de l'Homme de l'ONUCI, Simon Munzu.

Cote d\'ivoire; carte; map « Le mardi 28 décembre, la mission d’enquête a été arrêtée et empêchée de continuer par des éléments des Forces de sécurité sur place à N’Dotré et nous avons été contraints de rentrer sur Abidjan sans pouvoir terminer notre mission », a affirmé M. Munzu lors du point de presse hebdomadaire de l’ONUCI.

Nous avons cependant vu un bâtiment qui, suivant des informations, serait le lieu où se trouveraient des corps dont on parle et dont le chiffre varie entre 60 et 80, a expliqué Simon Munzu qui a regretté « que l’on continue de nous opposer ce refus d’accès ».

Selon lui, l’ONUCI devrait pouvoir enquêter librement de façon à faire la lumière sur ces allégations, car nous supposons que l’opinion nationale et internationale serait plus convaincue par les constats de l’ONUCI que par les démentis répétés du ministre de l’intérieur du Président Gbagbo à travers la télévision publique.

Faisant le point de la situation des droits de l’homme pour la semaine, M. Munzu a annoncé une baisse drastique des violations de droits humains à Abidjan par rapport à la semaine du 16 au 23 décembre.
Pour la semaine écoulée, nous avons enregistré juste 6 cas de décès, 3 disparitions, 20 enlèvements ou arrestations et 11 cas de blessés, a-t-il indiqué, précisant que ces chiffres étaient relatifs aux cas que l’ONUCI avait pu vérifier et confirmer.

(Extrait sonore : Simon Munzu, Chef de la Division des droits de l’homme de l’ONUCI ;propos recueillis par ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...