Côte d'Ivoire : l'ONU dénonce des violations massives des droits de l'homme

Les violences en Côte d'Ivoire ont fait une cinquantaine de morts et plus de 200 blessés, a estimé dimanche la Haute Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, Navi Pillay.

S’exprimant depuis Genève, Navi Pillay s’est inquiétée de «violations massives des droits de l’homme», dénonçant notamment des enlèvements dont ont fait état des «centaines de victimes et membres de leurs familles, parmi les partisans d’Alassane Ouattara ».

Selon les témoignages recueillis par les membres de la Convention de la société civile ivoirienne, ces enlèvements dans les maisons sont commis ‘particulièrement la nuit, par des individus armés non identifiés en tenue militaire, accompagnés d’éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) ou de milices.

Les informations indiquent que les personnes enlevées sont emmenées de force dans des endroits de détentions illégaux où elles sont gardées au secret et sans instruction. D’autres ont été retrouvées mortes dans des circonstances suspectes.
Navi Pillay regrette que «la détérioration de la situation sécuritaire du pays et l’entrave à la liberté de mouvement du personnel des Nations Unies aient rendu difficile toute enquête sur ces nombreuses violations des droits de l’homme».

Extraits sonores :
Mutoy Mibiala, Coordonnateur pour l’Afrique de l’Ouest du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme; propos recueillis par Alpha Diallo
Patrick Ngouan : Coordonateur de la de la Convention de la société civile ivoirienne ; propos recueillis par Maha Fayek


Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...