Côte d’Ivoire : le CICR appelle au respect des principes humanitaires

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est vivement préoccupé par les violences qui ont éclaté depuis le second tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire. Sans donner un bilan exact, le CICR note que de nombreuses personnes ont été tuées et blessées lors des affrontements violents qui se sont déroulés dans plusieurs villes du pays.

Le CICR monitore la situation pendant l'élection présidentielle.

Le CICR monitore la situation pendant l'élection présidentielle.

Face à l’embrasement de la situation en Côte d’Ivoire, le CICR appelle toutes les personnes impliquées dans ces affrontements violents à respecter les principes humanitaires élémentaires. Les vies doivent être épargnées, l’intégrité physique et la dignité des personnes respectées. Le CICR rappelle notamment que les forces de sécurité engagées dans les opérations de maintien de l’ordre ne doivent recourir à la force que lorsque cela est strictement nécessaire et de manière proportionnée.

Le CICR demande aux forces de toutes parts ainsi qu’aux manifestants de respecter et de protéger les blessés, le personnel médical, les installations médicales et les véhicules utilisés comme des ambulances. Le personnel de santé, notamment les volontaires de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire, doit pouvoir dispenser les secours sans entraves. Depuis le 26 novembre en Côte d’Ivoire, les volontaires de la Croix-Rouge, avec le soutien du CICR, ont soigné près de 550 personnes, dont plus de 250 cas sérieux ont été évacués vers les centres de santé les plus proches.

(Extrait sonore : Kelnor Panglungtshang, porte-parole de la Délégation régionale du Comité international de la Croix-Rouge à Abidjan ; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...