Côte d'Ivoire : la crise s'étend sur la gestion des comptes du pays

L'Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) vient de demander à la BECEAO d'accorder uniquement au Président Alassane Ouattara et à ses représentants la gestion des comptes de la Côte d'Ivoire.

De retour d’une rencontre du Conseil des ministres de l’UEMOA à Ouagadougou au Burkina Faso, Mabri Toikeusse, ministre du Plan et du Développement du gouvernement de Côte d’Ivoire, s’est exprimé sur l’intervention de l’UEMOA et de la BECEAO dans la crise postélectorale. Cela signifie, selon lui, que « l’UEMOA à travers son Conseil est dans la légalité et la légitimité du pouvoir. Et elle s’est alignée sur les décisions de l’ensemble des Institutions de notre sous-région et de la communauté internationale suite au choix du peuple ivoirien ».

« La signification concrète, c’est que désormais c’est le gouvernement Ouattara qui représente la Côte d’Ivoire auprès de la BECEAO et ce sont les instructions venant du gouvernement Guillaume Soro, qui seront prises en compte au niveau de la BECEAO, tant dans la gestion du compte que dans les décisions à prendre au niveau de la Communauté », a-t-il ajouté.

(Extrait sonore : Mabri Toikeusse, Ministre du plan et du développement du gouvernement Soro ; propos recueillis par François Gombahi d’ONUCI-FM)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...