BIT : une croissance ralentie des salaires en Afrique

La crise économique et financière mondiale a amputé de moitié la croissance mondiale des salaires en 2008 et 2009 et l'Afrique n'échappe pas à cette tendance, indique un rapport du Bureau international du Travail (BIT).

Analysant des données en provenance de 115 pays et territoires couvrant 94 pour cent des quelque 1,4 milliard de salariés du monde, le «Rapport mondial sur les salaires 2010/2011 – Politiques salariales en temps de crise» affirme que la hausse mondiale des salaires mensuels moyens s’est ralentie de 2,8 pour cent en 2007, à la veille de la crise, à 1,5 pour cent en 2008 et 1,6 pour cent en 2009. « Si l’on exclut la Chine du total, la croissance mondiale du salaire moyen tombe à 0,8 pour cent en 2008 et 0,7 en 2009. », a déclaré Patrick Belser, Economiste au BIT.

Le rapport – le deuxième publié par le BIT sur ce sujet depuis 2008 – estime que l’impact général à court terme de la crise sur les salaires devrait être examiné dans le contexte d’un déclin de la part des salaires dans le revenu total sur la longue durée, d’une déconnexion de plus en plus forte entre la croissance de la productivité et les salaires, ainsi que des disparités salariales courantes et grandissantes.

Se tournant vers l’avenir, le rapport précise que le rythme de la reprise dépendra, au moins en partie, de la capacité des ménages à utiliser leur salaire pour augmenter leur consommation.

(Extrait sonore : Patrick Belser, Economiste au BIT ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Le journal direct, Reportages.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...