Ban Ki-moon : le défi de Cancun peut être rappelé

Des actions et des accords sont possibles à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, a martelé le Secrétaire général de l'ONU dans un discours inaugurant la réunion de haut niveau de cette conférence qui se déroule à Cancun, au Mexique, jusqu'à vendredi.

« Avancer doit être notre objectif ici à Cancun. Chaque pays peut et doit faire plus. C’est à cette génération de paver la voie de la prospérité vers la réduction du carbone », a déclaré Ban Ki-moon dans ce discours.

« De Bogota à Beyrouth, de Dhaka à Durban, le système des Nations Unies est en train d’aider les pays à réduire les risques des catastrophes et à construire des villes plus résilientes.

En Afrique de l’Ouest, nous sommes en train d’étendre l’accès à l’énergie à travers les technologies à faible émission de carbone. Au Viet Nam, nous soutenons des initiatives de commerce vert qui créent des emplois et des revenus », autant d’exemples cités par Ban Ki-moon pour souligneer que les Nations Unies peuvent assister les pays « à transformer leurs promesses en actions ».

La Convention cadre de l’ONU sur les changements climatiques (CCNUCC) est un traité international qui rassemble 194 Etats signataires.

Ban Ki-moon a rappelé qu’il était impossible de progresser vers la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sans prendre en compte les questions environnementales et la lutte contre le changement climatique.

Ban Ki-moon a d’adressé ce massage à l’endroit des pays : ” des progrès tangibles sont possibles ici à Cancun. La stabilité de l’économie globale, le bien-être des citoyens et la santé de notre planète, tout cela dépend de vous “.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

Classé sous Environnement, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...