Zambie : fin des opérations de rapatriement des réfugiés de la RDC

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a fermé les derniers camps de réfugiés congolais en Zambie. Cette fermeture survient après le départ cette semaine du dernier convoi de rapatriement volontaire des réfugiés de la République démocratique du Congo en Zambie.

Réfugiés en RDCMais le rapatriement des Congolais dans les autres pays voisins de la RDC se poursuit. C’est le cas du Burundi où après trois années de suspension, le HCR a repris le rapatriement de réfugiés congolais dans ce pays. Quelque 173 réfugiés congolais ont quitté le centre de transit de Songore dans le nord du Burundi pour rentrer chez eux, dans la Province du Sud-Kivu, en République démocratique du Congo. Il s’agit du premier convoi de rapatriement de réfugiés congolais du Burundi depuis la signature des Accords tripartites entre le Burundi, la République démocratique du Congo et le HCR en décembre 2009.

Le HCR avait facilité le rapatriement de quelque 1 500 réfugiés congolais du Burundi entre fin 2006 et 2007, mais cette opération avait du être suspendue en raison des conditions de sécurité dans la Province du Sud-Kivu. Une amélioration de la situation sécuritaire permet aujourd’hui de reprendre la facilitation de ce mouvement de retour.

En Zambie, ce sont environ 47 000 réfugiés congolais qui ont quitté les camps de Mwange et Kala à l’extrême nord du pays, Meheba et Mayukwayukwa dans l’ouest et le nord-ouest sans oublier que ceux qui s’étaient réfugiés dans les zones urbaines.
La plupart de ces réfugiés congolais de Zambie ont été rapatriés dans la Province du Katanga alors que ceux du Burundi ont été dirigés vers le Sud Kivu. Il s’agit là, selon le Haut Commissariat, d’une reprise salutaire de son travail dans la Province du Katanga mais aussi dans le Sud-Kivu, où l’insécurité généralisée avait jusqu’à présent empêché le rapatriement à grande échelle de réfugiés congolais.

Pour tous ces rapatriés congolais, généralement ils passent leur premier jour en RDC dans un centre de réception où ils suivront une formation sur le danger des mines, une prévention sur le VIH et le SIDA et trouveront toute l’assistance médicale nécessaire. Avant de se rendre dans leurs régions natales au Katanga ou Sud Kivu, les réfugiés congolais de la Zambie et du Burundi reçoivent des rations alimentaires, des couvertures, du savon, des ustensiles de cuisine, des seaux et un kit de construction pour les aider dans la reconstruction de leurs maisons. Plus tard dans l’année, ils recevront des semences et des outils agricoles pour les aider à redevenir autosuffisants.

(Interivew: Céline Schmitt, porte-parole du Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en RDC; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...