Union postale : reprise dans les secteurs du courrier et des envois express

Le trafic et les revenus de la poste aux lettres, des colis et des envois express montrent les signes d'une reprise après avoir atteint, au milieu de 2009, les pires performances depuis la Grande Crise, au début des années 1930, selon de nouvelles données collectées par l'Union postale universelle (UPU) auprès d'une vingtaine de postes et d'entreprises de messagerie parmi les plus importantes au monde.

Union postale universelle

Union postale

Les postes et les entreprises de messagerie sondées traitent plus de 80% du total mondial des volumes de courrier (soit plus de 350 milliards des 438 milliards d’envois) et génèrent 60% des revenus postaux globaux (324 milliards de dollars en 2008).

Le segment des colis et celui des envois express enregistrent les meilleures performances; les deux affichent une croissance positive lorsqu’on compare les mêmes trimestres en 2010 et en 2009.
« Ces segments montrent de signes de reprise très positifs », déclare José Ansón, l’économiste de l’UPU qui a mené l’enquête. « Le secteur des envois express a rebondi de façon remarquable depuis fin 2009 en raison de la reprise du commerce international. »

Le secteur des colis a davantage résisté aux effets de la crise, notamment sur le plan international. La croissance du commerce électronique aurait contribué à cette situation, selon les experts.

Après avoir baissé en 2008 et durant la majeure partie de 2009, les volumes de courrier express des régimes intérieur et international ont commencé à croître vers la fin 2009. Ils affichaient toujours une croissance positive au milieu de 2010.
Le déclin des volumes de la poste aux lettres du régime intérieur a ralenti depuis la fin de 2009. Au milieu de 2010, les volumes étaient au même niveau qu’avant la crise, lorsqu’ils baissaient en moyenne de 2% par an.

Mais les volumes de la poste aux lettres ne sont pas en baisse partout dans le monde. Dans certains pays en développement et d’autres pays aux économies émergentes, José Ansón signale que les volumes de la poste aux lettres ont mieux résisté à la crise que dans les pays industrialisés et continuent même de croître.

Quant aux revenus, le segment du courrier express (régimes intérieur et international) affiche une forte croissance. Les revenus du secteur international des colis augmentent plus vite que ceux du régime intérieur.

Alors que les volumes de la poste aux lettres du régime international continuent de baisser de façon importante (une chute de 16,8% est observée lorsqu’on compare le deuxième trimestre de 2010 à celui de 2009), les revenus, eux, demeurent relativement stables. Selon José Ansón, cette situation serait due au fait que les envois sont plus lourds qu’auparavant et donc coûtent plus cher à envoyer.

(Mise en perspective : Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...