Sud-Kivu : la situation sécuritaire évaluée par le patron de la MONUSCO

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Roger Meece a quitté vendredi dans la matinée la ville de Lubumbashi à destination de Kalemie dans le nord du Katanga.

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo

Au cours des deux jours de sa visite, il s’est entretenu avec les autorités politiques, militaires, ainsi que les membres des partis politiques et ceux de la société civile sur l’insécurité qui sévit à la frontière entre le nord du Katanga et le Sud-Kivu devrait être au centre des discussions qu’il aura à Kalemie.

« Malheureusement, il existe encore des groupes armés qui créent des problèmes sur cette zone frontalière », a avoué Roger Meece.

Il s’est engagé à travailler en collaboration avec les autorités congolaises pour stabiliser la région notamment avec les troupes de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) qui sont déjà sur place.
« Tant qu’il reste encore des groupes armés qui menacent la sécurité de la population civile, il reste encore des choses à faire », a indiqué par ailleurs le patron de la Monusco.

Il a souligné le travail de la Monusco pour augmenter la capacité de la police à assurer la sécurité à long terme et la stabilisation du Katanga ainsi que des autres parties du pays.

(Extrait sonore : Roger Meece, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la RDC ; propos recueillis par Radio Okapi)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...