RDC : l'armée sensibilisée au droit de l'enfant à Bukavu

Une quarantaine d'officiers des Forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC) des opérations Amani Leo a été formée à Bukavu, au respect des droits de l'enfant.

Des enfants en RDCCette formation est dispensée notamment par la section de protection de l’enfant de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), l’UNICEF et l’Unité d’exécution du Programme national DDR. Ces structures ont pour mission d’œuvrer à la libération de tous les enfants au sein des groupes armés.

Cette rencontre est la deuxième phase de celle qui a réuni de mai à juillet 2010, près de deux cent cinquante trois autres officiers des FARDC.

D’après le chef de la section protection de l’enfant à la Monusco Bukavu, les résultats de cette première phase sont encourageants, car, selon lui, les commandants de différents bataillons des FARDC ont libéré une vingtaine d’enfants associés aux groupes armés.

Le colonel Santcho, représentant personnel du commandant des opérations Amani Leo à cette séance de sensibilisation s’est félicité du bien fondé de cette séance de formation.
« Auparavant, on pensait que si un enfant appartenait à telle partie adverse il était lui aussi ennemi. Par rapport à la formation que nous venons d’avoir nous trouvons que l’enfant n’a jamais été ennemi. On doit être protecteur de l’enfant, défenseur de l’enfant sans discrimination», a déclaré Le colonel Santcho, représentant personnel du commandant des opérations Amani Leo.

Selon les organisateurs, cette sensibilisation va s’étendre aux autres officiers basés à l’intérieur de la province jusqu’au 19 novembre.

(Extrait sonore : Colonel Santcho, Représentant du Commandant des opérations Amani Leo ; propos recueillis par Radio Okapi)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...