RCA: les réfugiés du Darfour réinstallés dans une zone plus sure

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la République Centrafricaine ont débuté le processus de réinstallation de 3.500 réfugiés soudanais du camp de Sam Ouandja au nord-est du pays, à Bambari, une ville plus sécurisée au sud.

Les réfugiés sont acheminés par avion à Bambari. Les vols qui ont débuté la semaine dernière, vont s’étaler sur un mois, un gros porteur ne pouvant pas atterrir à proximité du camp de réfugiés. Le HCR indique qu’à ce jour, 500 personnes ont déjà été réinstallées. La majorité des réfugiés qui seront réinstallés sont originaires de la ville de Dafak située dans la région du Darfour. Bon nombre de ces réfugiés ont fui les violences et ont passé la frontière centrafricaine en 2007.

Selon le HCR, l’insécurité est l’un des principaux facteurs qui a rendu nécessaire la réinstallation des réfugiés soudanais. La présence de groupes armés et de rebelles, associée au retrait des Casques bleus chargés de la sécurisation du camp, ont poussé les autorités centrafricaines et le HCR à trouver une solution alternative.

Les problèmes logistiques d’acheminement de l’aide humanitaire constituent également l’une des raisons de l’opération. « Au lieu d’être en mesure d’assurer des distributions chaque mois, l’aide alimentaire n’a pu être acheminée qu’une fois tous les deux ou trois mois.
Pendant la saison des pluies, en moyenne, cela pouvait prendre 10 jours pour un camion rempli de matériel humanitaire pour parcourir les 950 kilomètres qui séparent Bangui, la capitale centrafricaine, au camp de Sam Ouandja.

Au total, le HCR aide à protéger et à assister 25.000 réfugiés Congolais, Tchadiens et Soudanais ainsi que 192.000 déplacés internes en République centrafricaine.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...