OMM : les gaz à effet de serre ont atteint des niveaux records en 2009

Les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère ont atteint leur niveau le plus élevé depuis l'aube de l'ère industrielle. L'Organisation météorologique mondiale (OMM) note que les concentrations de dioxyde de carbone (C02), de méthane et de protoxyde d'azote ont continué d'augmenter en 2009. Le dernier bulletin de l'OMM montre très clairement que les principaux gaz à effet de serre (GES) ont atteint leurs plus hauts niveaux jamais observés depuis l'époque pré-industrielle.

Photo : PNUE

Photo : PNUE

L’OMM se dit également préoccupée du réchauffement planétaire qui pourrait entraîner un accroissement des émissions de méthane dans les régions arctiques. Elle ajoute que ces concentrations auraient même été plus élevées sans l’action menée au plan international pour limiter cette hausse. Le dioxyde de carbone (CO2) est le gaz à effet de serre d’origine humaine le plus abondant dans l’atmosphère et contribue pour 63,5 % au forçage radiatif global induit par les gaz à effet de serre persistants. Depuis 1750, le CO2 atmosphérique a augmenté de 38 %, essentiellement à cause des émissions dues à la combustion des combustibles fossiles, au déboisement et aux changements d’affectation des terres. Selon l’OMM, ces 10 dernières années, la concentration de dioxyde d’azote s’est accrue de 1,88 % par an en moyenne.

Concernant le méthane, deuxième plus important gaz à effet de serre persistant, sa teneur dans l’atmosphère a augmenté de 158%, principalement du fait de l’accroissement des émissions dues à des activités humaines telles que l’élevage de bovins, la riziculture, l’exploitation des combustibles fossiles et la mise en décharge des déchets. Environ 60 % des émissions de méthane sont d’origine humaine, les 40 % restants étant d’origine naturelle.

(Extrait sonore : Geir Braathen, Responsable scientifique à l’Organisation météorologique mondiale ; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...