Nord-Kivu : l'exploitation des femmes dans les ressources minières

Des milliers des femmes du Nord-Kivu sont exploitées dans le secteur des ressources naturelles et cela a un impact négatif sur leur développement, a annoncé la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO).

Goma, République Démocratique du CongoCe rapport publié récemment à Goma par le Bureau genre de la MONUSCO, l’etude s’est davantage focalisée sur le territoire de Walikale où le problème se pose avec plus d’acuité.

«Une des priorités de la Monusco aujourd’hui, c’est la protection des civils, la protection des droits des hommes et des femmes», a affirmé Mme Asseta Ouedraogo, chef du bureau genre de la MONUSCO. Par ailleurs, elle a précisé que ces études ont été menées dans le cadre de l’appui au gouvernement congolais dans sa stratégie de protection des civils au Nord-Kivu.

« Nous avons constaté vers l’Est surtout, que les femmes qui habitent dans les zones minières rencontrent beaucoup de problèmes. Nous avons fait cette analyse et nous nous sommes dit : ce serait intéressant d’avoir un début sur l’impact de l’exploitation artisanale, surtout des ressources minières, sur les femmes et les jeunes filles. »,a-t-elle poursuivi.

Asseta Ouedraogo estime que cette étude pourrait aider la Monusco, le gouvernement congolais, la communauté internationale ainsi que les organisations qui sont sur terrain, à tracer de bonnes stratégies pour une meilleure protection des droits des femmes.

Elle précise aussi que le bureau genre de la Monusco mène des études similaires dans cinq autres provinces du pays notamment au Sud-Kivu, au Katanga, en Province Orientale, dans les deux Kasaï et dans le district de l’Ituri en Province Orientale.

(Extrait sonore : Asseta Ouedraogo, Chef du bureau genre de la MONUSCO ; propos recueillis par Radio Okapi)


Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...