Navi Pillay : accroitre la protection accrue des communautés religieuses en Iraq

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a vivement condamné jeudi les attaques ayant visé cette semaine des communautés religieuses en Iraq. Elle a appelé le gouvernement iraquien à faire davantage pour protéger les civils et empêcher une escalade « sanglante » de la violence interconfessionnelle.

Navi Pillay

Navi Pillay

Au moins 50 civils ont été tués et des dizaines d’autres blessés dimanche lors d’une tentative pour sauver des fidèles qui avaient été pris en otage dans une église catholique. Le mardi suivant, 68 autres personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessées dans une série d’explosions dans au moins 10 quartiers à dominante chiite à Bagdad.

« Les détails complets des attaques et le nombre précis des personnes tuées et blessées sont encore en train d’émerger », a dit Mme Pillay. « Toutefois, les explosions visaient délibérément des lieux où des civils se rassemblent, tels que des marchés et des banques, et les attaques apparaissent une fois encore avoir été de nature confessionnelle ».

Reconnaissant qu’il n’était pas facile de traduire en justice les auteurs de ces attaques dans un pays qui se relève d’années de conflit et de violence, la Haut commissaire a appelé le gouvernement iraquien à prendre des mesures immédiates pour fournir une meilleure protection aux groupes et minorités vulnérables.

« Permettre une recrudescence de la violence confessionnelle en Iraq pourrait être mortel », a-t-elle dit. « Il est impératif que le gouvernement iraquien intervienne de manière déterminée et impartiale au premier signe d’incitation à la violence contre tout groupe ou minorité religieuse ».

(Mise en perspective : Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...