Myanmar : l'ONU se félicite de la libération d'Aung San Suu Kyi

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay se félicitent ce samedi de la libération du leader birman Aung San Suu Kyi. Ils exhortent les autorités de Rangoun à libérer les autres prisonniers politiques.


Aung San Suu Kyi

Aung San Suu Kyi

Aung San Suu Kyi, le chef de la Ligue nationale pour la démocratie et Prix Nobel de la paix, a été assignée à résidence durant la plupart des deux dernières décennies. Sa libération intervient une semaine après la tenue des premières élections au Myanmar depuis vingt ans.

Sa dignité et son courage face à l’injustice sont une inspiration pour beaucoup de personnes dans le monde, y compris le Secrétaire général, qui a plaidé depuis longtemps en faveur de sa libération, a déclaré son porte-parole dans une déclaration faite à Séoul.

Le Secrétaire général émet l’espoir qu’aucune autre restriction ne sera imposée au chef de l’opposition birmane. Il exhorte les autorités à poursuivre dans le sens de la décision prise aujourd’hui et à libérer les autres prisonniers politiques.

Dans sa déclaration, le chef du Secrétariat de l’ONU regrette également profondément qu’Aung San Suu Kyi n’ait pas été autorisée à participer aux dernières élections.

De son côté, le Haut Commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay, a qualifié la libération d’Aung Sang Suu Kyi de signal positif que les autorités du Myanmar veulent aller de l’avant alors que le pays est confronté à un sérieux défi en matière de transition démocratique.
Navi Pillay estime par ailleurs qu’Aung San Suu Kyi peut faire une contribution majeure, soulignant qu’elle reste profondément déçue que le leader de l’opposition n’ait pas été libéré avant les élections.

Le Haut Commissaire aux droits de l’homme exhorte elle aussi les autorités à relâcher les 2 200 prisonniers politiques ce qui constituerait un signal clair que le nouveau gouvernement entend respecter les droits de l’homme et forger un nouvel avenir pour le pays.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...