Moyen-Orient : l'ONU appuie la reprise des pourparlers israélo-palestinien

Le Secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires politiques a appelé mardi lors d'une réunion du Conseil de sécurité Israéliens et Palestiniens à poursuivre les efforts pour la reprise des pourparlers directs.

Lynn PascoeExposant aux membres du Conseil de sécurité les derniers développements de la situation au Moyen-Orient, Lynn Pascoe a décrit une période délicate mais porteuse d’espoirs. Il a ainsi accueilli favorablement les efforts des dirigeants palestinien et israélien à œuvrer pour une reprise, le plus tôt possible, des pourparlers directs.

A titre d’exemple, il a cité le dernier tête-à-tête entre le premier ministre de l’état Hébreu Benjamin Netanyahu et la Secrétaire d’état américaine Hilary Clinton, il ya une dizaine de jours à Washington. Côté palestinien, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l’ONU a aussi mentionné les échanges entre le chef de l’Autorité Mahmoud Abbas et le président égyptien Hosni Moubarak ainsi qu’avec la Ligue arabe, en fin de semaine dernière.

Lynn Pascoe a néanmoins prévenu contre les actes de nature à saper la volonté commune des parties visant à remettre le processus sur les rails. Il a pointé du doigt l’implantation de colonies juives dans les territoires palestiniens occupés et a appelé au gel de ces opérations. Ramenant Israélien et palestinien dos à dos, il a déploré notamment les raids aériens de Tsahal, survenus dans la Bande de Gaza quelques jours plus tôt, suite à des tirs de roquette et d’obus dans le sud d’Israël. Lynn Pascoe qui a dans la foulée lancé également un appel à la libération du soldat israélien Gilad Shalit, capturé il ya cinq ans par le mouvement palestinien Hamas.

S’agissant de la situation humanitaire à Gaza, il a fait noter au Conseil une dégradation préoccupante dans les secteurs de l’accèsà l’eau et à l’assainissement. Rappelant la lenteur accusée dans l’opération de reconstruction menée par l’UNRWA et du PNUD dans le territoire palestinien occupé en raison du blocus imposé par Israël, le responsable onusien a par ailleurs plaidé en faveur de la reprise d’une économie viable. Cela passe, a-t-il souligné, par une levée du blocus aérien qui aurait pour effet d’améliorer la libre circulation des personnes et des biens, l’accès aux terres agricoles ainsi qu’aux zones de pêche.

Concluant son adresse au Conseil de sécurité, Lynn Pascoe a estimé que le moment est venu pour Israélien et Palestinien de saisir l’opportunité de matérialiser la création de deux états vivant côte à côte.

(Mise en perspective : Martial Assème)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...