Kenya:l’appel du HCR à protéger les réfugiés somaliens

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés lance un appel aux autorités kenyanes à cesser immédiatement le refoulement des réfugiés somaliens qui fuient les combats opposant depuis mi-octobre une milice alliée au gouvernement somalien aux insurgés shebab. Le HCR justifie cet appel d'urgence par les ordres des autorités locales kenyanes qui demandent aux réfugiés somaliens de rentrer chez eux.

En effet, des dizaines de milliers somaliens ont fui les affrontements qui se déroulent à Bulo Hawo. Certains d’entre eux ont trouvé refuge dans le reste de la Somalie alors que plusieurs autres milliers ont préféré traverser la frontière kenyane en s’installant dans un “lieu de fortune” appelé “Border Point One”, à 500 mètres de la frontière. Quelque 8.000 y sont désormais réfugiés.

Hier mardi, certains réfugiés somaliens ont obtempéré après cette décision des autorités locales de Mandera. Le HCR déplore le fait que ces Somaliens se trouvent dans un « no-man’s land ». Dans ces conditions, l’organisation demande au Kenya de permettre à ces réfugiés qui errent de pouvoir revenir à « Border Point One ».

Le HCR souligne que les « personnes qui fuient le centre et le sud de la Somalie encourent des risques élevés et que leur protection internationale doit être respectée ».

Ces dernières semaines, des milliers de Somaliens se sont réfugiés au Kenya. Une situation qui s’est accrue avec l’intensification des combats à Bulo Hawo, à quelques kilomètres des frontières kenyane et éthiopienne. Ces combats opposent les shebab aux miliciens pro-gouvernementaux d’Ahlu Sunna wal Jamaa.

Près de 1,5 million de personnes ont été déplacées en Somalie à cause des combats et près de 614.000 se sont réfugiés dans les pays voisins.

(Extrait sonore : Fatoumata Lejeune Kaba, porte-parole du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...