Haïti fait face à Tomas

Vents et pluies ont commencé à balayer Haïti jeudi en fin de journée, signes annonciateurs de l'arrivée de la tempête tropicale Tomas qui a déjà fait un mort dans le pays et qui s'est transformée en ouragan vendredi dans les Caraïbes, menaçant Haïti et Cuba.

La coordination Humanitaire de l’ONU a commencé a évacués les camps de déplacés dans la zone côtière.

Le Premier ministre Jean-Max Bellerive a appelé ses concitoyens à se protéger en quittant les zones dangereuses.

Des camps de tentes de réfugiés ont été partiellement évacués et l’alerte rouge a été décrétée sur l’ensemble du territoire.

Le passage de Tomas, outre des pluies torrentielles, risque de provoquer une grande vague de deux à trois mètres qui, en déferlant sur les zones côtières à très faible altitude, menace des centaines de milliers d’habitants.

Ce que l’on craint le plus, c’est que des gens soient frappés à la fois par des inondations et par une extension du choléra.

Interview : Élisabeth Diaz, Porte-parole de la Coordination humanitaire des Nations Unies; propos recueillis par Maha Fayek

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...