Darfour : le plaidoyer de Valérie Amos en faveur des déplacés

En visite au Soudan depuis quatre jours, la Secrétaire générale adjointe de l'ONU aux affaires humanitaires, Valérie Amos, a appelé les différentes parties en présence à assurer l'accès des travailleurs humanitaires aux déplacés et à mettre un terme à l'impunité des responsables des violences qui se sont récemment aggravées.

Valerie Amos

Valerie Amos

Pendant son séjour à El-Fasher au Darfour, elle a rencontré des représentants d’organisations non gouvernementales et le personnel des agences de l’ONU.

« Par rapport au Nord Darfour, nous avons discuté de l’enlèvement de l’officiel de la MINUAD il y a 30 jours et l’on m’a assuré que tout était en train d’être fait pour sa libération. Nous avons également parlé de la sûreté et de la sécurité, et de l’importance de rassurer les populations dans les camps et ailleurs par rapport à leur sûreté et à leur sécurité. », a indiqué Valérie Amos.

Durant sa mission, elle a insisté sur l’importance de passer d’une réponse humanitaire à une réponse de développement dans cette province et de l’importance de rattacher ce changement d’approche à la stratégie sur le Darfour publiée par le gouvernement.

Valérie Amos a également discuté des problèmes de sécurité et d’accès aux populations avec le Représentant spécial conjoint de l’ONU et l’Union Africaine (UA) pour le Darfour, Ibrahim Gambari.

Valerie Amos a plaidé en faveur de la mise en œuvre de solution durable pour les déplacés. « Toutes les populations ont le droit de retourner chez eux ou de s’installer dans un autre endroit de leur choix, mais les conditions de sureté et de sécurité doivent être garanties », a ajouté le chef des affaires humanitaires de l’ONU à Nyala, seconde étape de sa visite.

(Extrait sonore : Valérie Amos, Secrétaire générale adjointe de l’ONU aux affaires humanitaires)



LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...