Côte d'Ivoire : une délégation du RHDP reçue par Y.J. Choi

Le Chef de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) s'est entretenu jeudi avec une délégation des porte-paroles du candidat au second tour de la présidentielle du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), Alassane Ouattara, sur la sécurisation du processus électoral dans l'ouest du pays.

Les membres du RHDP étaient conduits par Maître Ahoussou Jeannot qui a expliqué à la presse que ces échanges visaient à adresser des remerciements au Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, YJ. Choi ainsi qu’à l’ONUCI pour leurs efforts dans la résolution de la crise ivoirienne.

Il a également précisé que cette rencontre a permis de soulever quelques préoccupations notamment sécuritaires et les moyens de réajuster les manquements constatés au premier tour de la présidentielle.

Concernant l’aspect sécuritaire, Me Ahousou a déclaré avoir attiré l’attention de M. Choi sur les dérives sécuritaires constatées dans la zone Ouest du pays alors que débute dans quelques jours la campagne pour le second tour. « Dans la zone de l’Ouest il y a beaucoup d’intimidations, de menaces et la situation devient implosive en ce que certains films sont diffusés dans les villages rappelant les horreurs de la guerre. Dans la conscience des victimes, de tous ceux qui depuis un moment avaient commencé à oublier les atrocités de la guerre, on éveille cela à la veille du second tour, et nous estimons que cela n’est pas fait pour conduire la Côte d’Ivoire à la paix » à déploré le Porte-parole du RHDP.

Selon lui, il était important de porter ces faits à la connaissance du chef de la mission, car ceux-ci risquent de déteindre sur le second tour de l’élection présidentielle. S’appuyant sur des faits, le chef de la délégation du RHDP a rappelé que récemment un député avait été séquestré à Lakota, que lors du premier tour il y avait eu des intimidations, des destructions de biens, des attaques avec des objets contondants sur certains ressortissants du centre de la Côte d’Ivoire n’ayant pas voté pour le candidat de La Majorité Présidentielle (LMP).

Le second tour de la presidentielle ivoirienne qui oppose le chef d’Etat sortant Laurent Gbagbo à l’ancien Premier ministre Alassane Ouattara aura lieu le 28 novembre prochain.

(Extrait sonore: Maître Ahoussou Jeannot, porte-parole du RHDP ; propos recueillis par ONUCI-FM)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...