Climat : seuls les compromis permettront un accord à Cancun

A moins de deux semaines de la Conférence de Cancun sur le changement climatique, les Nations Unies battent le rassemblement. Christiana Figueres, la Secrétaire exécutive de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique (UNFCCC) s'est ainsi voulu ce lundi optimiste devant les journalistes. C'était à Bonn, en Allemagne, siège du Secrétariat de la Convention.

'’Cancun sera un succès, si les parties sont prêtes à des compromis”, a déclaré la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre. Elle a insisté sur l’adéquation entres les mesures prises par les États au niveau national et international.

Selon Christiana Figueres, il est évident qu’un nombre croissant de pays prennent cette question au sérieux et entament leurs propres démarches au niveau national pour aller de l’avant. En même temps, d’après elle, il existe un optimisme au niveau multilatéral. La Conférence de Nagoya sur la biodiversité a montré comment le processus multilatéral peut effectivement conduire à des accords à ce niveau. Il faut donc se rappeler que le climat est un problème mondial et ne peut avoir qu’une solution mondiale.

Car, a-t-elle poursuivi, il n’y a pas un seul pays, qu’il soit grand ou petit, qui ne soit pas directement touché par le changement climatique. Il faut donc que tous les pays en fassent partie. Et tout au long de cette année on a remarqué un engagement croissant des pays en abordant ces questions beaucoup plus sérieusement et en rétablissant la confiance entre eux.

(Extrait sonore : Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...