Changement du climat: quête d'un nouvel accord à Cancun

Un an après Copenhague, une nouvelle conférence sur le climat s'ouvre aujourd'hui à Cancun, au Mexique. Cette 16e Conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, connait la participation des délégués et des experts de plus de 190 pays. Ils se réunissent du 29 novembre au 12 décembre pour tenter de s'entendre sur des mesures destinées à freiner les changements climatiques.

La dernière conférence sur le climat à Copenhague, s’était conclue par un accord ne fixant aucun objectif contraignant aux Etats. Il s’agit en revanche à Cancun, de trouver pendant deux semaines, un nouvel instrument pour succéder au protocole de Kyoto. Celui-ci obligeait les pays industrialisés à réduire d’au moins 5,2% leurs émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et la période 2008-2012.

Mais la conférence de Cancun se déroule sur fond de bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine. Les deux plus gros pollueurs de la planète ont quitté la dernière réunion préparatoire de Tianjin, en Chine, en octobre dernier, en s’accusant mutuellement de bloquer les négociations. Sur ce sujet, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a annoncé la semaine dernière que les concentrations des principaux gaz à effet de serre dans l’atmosphère avaient atteint leur niveau le plus élevé depuis les débuts de l’ère industrielle.

Des avancées sont toutefois présentées comme possibles à Cancun sur des dossiers tels que la lutte contre la déforestation ou la création d’un Fonds vert par lequel transiterait une partie de l’argent promis aux pays les plus pauvres. En effet, à Copenhague, les pays industrialisés s’étaient engagés à mobiliser 30 milliards de dollars de 2010 à 2013 et 100 milliards par an d’ici à 2020, pour aider les pays pauvres de la planète.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...