Bénin : le PAM lance une opération d'urgence en réponse aux inondations

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a récemment lancé une opération d'urgence pour nourrir des milliers de déplacés dans les régions les plus sévèrement touchées par les inondations au Bénin.

Les inondations au Benin

Les inondations au Benin

Les premières distributions alimentaires engagées visent à fournir une assistance à environ 50 000 personnes. Le PAM renforcera son opération au cours des prochains mois afin de venir en aide à des milliers de personnes supplémentaires. A plus long terme, l’opération appuiera le rétablissement des modes de subsistance des familles affectées et contribuera à répondre aux besoins alimentaires fondamentaux. L’action du PAM facilitera la reprise économique dans les communautés touchées par le biais d’activités « Vivres contre Travail » et « Argent contre Travail ».

Les premières distributions alimentaires ont eu lieu à Zagnanado, l’une des régions les plus touchées, où 25 tonnes de vivres ont été distribuées à 2 500 personnes vivant dans des abris temporaires ou dans des familles d’accueil. Les distributions ont été organisées en collaboration avec la Croix Rouge béninoise, partenaire du PAM.

« Les inondations ont eu un impact dramatique sur les populations à travers le pays, » a indiqué Moumini Ouédraogo, Représentant du PAM au Bénin. « Des maisons ont été détruites, des familles ont perdu leurs stocks céréaliers et des champs ont été inondés, ce qui compromettra les prochaines récoltes. L’assistance alimentaire est vitale pour ceux qui ont tout perdu et qui tentent de reconstruire leur vie. Une intervention immédiate est indispensable pour prévenir de graves conséquences sur la sécurité alimentaire à long terme. »

Plus de 680 000 personnes dans 55 des 77 communes du Bénin ont été affectées par les intempéries et plus de 105 000 personnes vivent actuellement sans abri. Les crues ont gravement endommagé écoles, hôpitaux et infrastructures et ont détruit 128 000 hectares de terres agricoles. De plus, l’eau a emporté 12 000 tonnes de réserves alimentaires.

Le PAM achète des haricots, du sucre et du sel auprès des producteurs locaux afin de répondre aux besoins alimentaires urgents. L’agence distribuera également une ration complémentaire d’un mélange de maïs et de soja pour nourrir environ 9 000 enfants âgés de moins de 5 ans pendant les prochaines semaines.

Ces inondations sont les pires que le Bénin ait connues depuis un siècle en raison d’une combinaison de facteurs qui expliquent cette intensité : les fortes pluies depuis la mi-septembre et l’absence de la saison sèche habituelle dans le sud du pays pendant le mois d’août.

Josaphat Yêhouéssi, agriculteur, qui a reçu des rations du PAM lors des premières distributions explique la gravité de la situation et son impact sur lui et les 180 familles qui vivent sous des tentes dans la région de Zagnanado. « J’ai six enfants et je n’ai plus rien à leur donner, » explique Josaphat Yêhouéssi qui a perdu sa maison et ses champs dans les inondations. « Ce que vous constatez ici, c’est la souffrance. »

Cette semaine, le PAM poursuivra ses distributions dans les communes les plus affectées comme Grand-Popo et Athiémé dans le département du Mono et celle d’Ouinhi dans le département du Zou où près de 50% de la population a été touchée par la catastrophe.

(Interview : Moumini Ouédraogo, Représentant du PAM au Bénin; propos recueillis par Martial Assème)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...