BDA : des plantes médicinales pour éradiquer la pauvreté

Cette semaine Escale s'intéresse aux activités de la Fondation Biotechnologie pour le développement durable en Afrique (BDA). Cette organisation canadienne à but non lucratif forme des entrepreneurs africains à la culture industrielle de plantes médicinales. La Fondation a entamé son programme pilote en République démocratique du Congo (RDC). Elle prévoit de dupliquer l'expérience dans d'autres pays d'Afrique, notamment dans la région du Bassin du Congo.

Photo : BDA

Photo : BDA

Lors d’un atelier tenu dans le cadre de la Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, organisée à Nagoya au Japon, la Fondation a présenté ses activités.

La Présidente-fondatrice de BDA mais aussi d’heureux bénéficiaires ont pu témoigner des nombreuses vertus de ces plantes notamment de la Moringa. Cette plante d’origine indonésienne, peu exigeante dans sa culture, s’adapte facilement aux terrains marécageux. Elle est utilisée pour filtrer l’eau, ses écorces servent à soigner les maladies épidermiques, et ses feuilles, prises comme légumes, sont riches en protéines.

D’ici quelques mois, la troisième et dernière phase du projet de BDA sera activée. Elle portera sur le microcrédit et la construction de centres de conditionnement locaux en RDC pour amener l’eau potable, l’électricité et l’internet à des communautés rurales.

Interviews :
•Carole Robert, Présidente-fondatrice de la Fondation BDA.
•Guy-Laurent Makengo Galupeya, RDC, bénéficiaire de la formation dispensée par BDA
•Léontine Nedjugbu-Nakopa, RDC, bénéficiaire de la formation dispensée par BDA

Interviews, production et présentation : Jérôme Longué
Production et mixage : Cristina Silveiro
Prise de son : Zach Prewitt


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...