Ban Ki-moon : financer la lutte contre le changement climatique est possible

A l'occasion de la remise du rapport final du Groupe consultatif de haut niveau sur le financement de la lutte contre le changement climatique, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a estimé vendredi que l'objectif d'allouer chaque année, d'ici à 2020, 100 milliards de dollars à la lutte contre le réchauffement climatique est « financièrement possible et politique viable ».

 « Ce matin les coprésidents du Groupe m’ont remis leur rapport final. Il y est présenté des options de financement qui sont à la fois financièrement possibles et politiquement viable », a déclaré vendredi Ban Ki-moon à la presse au siège de l’ONU à New York.

« Plus tôt cette année j’avais demandé au Groupe d’identifier d’innovantes et nouvelles sources de financement pour atteindre l’objectif fixé par les pays industrialisés, lors de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) de Copenhague en décembre dernier, d’allouer 100 milliards de dollars par an d’ici à2020 », a-t-il ajouté.

Le Groupe est composé de 19 membres et est coprésidé par le Premier ministre d’Ethiopie Meles Zenawi et par son homologue de Norvège, Jens Stoltenberg. La création de ce groupe avait été annoncée en février par Ban Ki-moon. Des ministres, des responsables de banques centrales ainsi que des experts en finance publique et en développement forment le reste du groupe.

« Le Groupe consultatif de haut niveau a conclu qu’il était possible de relever le défi pour atteindre l’objectif de 2020. Cela nécessite de la volonté politique, des signaux appropriés des politiques publiques aux marchés et une ingéniosité financière », a souligné le Secrétaire général de l’ONU en précisant que des fonds du secteur public et du secteur privé seraient essentiels.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...