UIT : deux milliards de personnes connectées à internet d’ici à fin 2010

L'Union internationale des télécommunications (UIT) a indiqué que le nombre d'internautes dans le monde a doublé au cours des cinq dernières années et franchira la barre des deux milliards en 2010.

Logo UIT

Logo UIT

Dans son rapport annuel intitulé « Le Monde en 2010: faits et chiffres sur l’information, la communication et les technologies », l’UIT révèle que sur les 226 millions de nouveaux internautes arrivés sur la toile en 2010, 162 millions sont des habitants de pays en développement, où le nombre d’utilisateurs croît très rapidement. D’ici la fin de l’année toutefois, 71% de la population en ligne seront dans les pays développés, contre 21% dans les pays en développement.

En outre, 65% des habitants bénéficient d’un accès Internet à domicile dans les pays développés, contre seulement 13,5% dans les pays en développement, où l’accès Internet dans les écoles, sur les lieux de travail et dans les lieux publics reste crucial.

Etant donné la multiplication rapide des contenus et des applications Internet nécessitant une largeur de bande importante, la demande de connexions à haut débit augmente sans cesse.

Dans son rapport, l’UIT considère le haut débit comme un facteur de croissance. C’est dans ce contexte que l’agence s’est associé à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pour mettre sur pied une Commission sur « le haut débit au service du développement numérique », destinée à encourager au niveau mondial l’adoption de pratiques et de politiques favorables au large bande.
Si l’Internet à haut débit reste encore inaccessible pour de nombreux habitants des pays à faible revenu, la téléphonie mobile devient elle ubiquitaire, avec plus de 90% de la population mondiale ayant désormais accès à un réseau mobile.
Dans ce secteur, les nouvelles données publiées par l’UIT indiquent que, sur les 5,3 milliards d’abonnements mobiles estimés pour la fin de l’année 2010, on en comptera 3,8 milliards dans les pays en développement.

Dans les pays développés, le taux de croissance des abonnements mobiles s’est en revanche considérablement ralenti au cours des cinq dernières années, avec une croissance sur un an de seulement 1,6% entre 2009 et 2010. Dans ces pays, le marché de la téléphonie mobile arrive à saturation, avec une moyenne de 116 abonnements pour 100 habitants.

Les abonnements aux services 3G sont en revanche passés de 72 millions en 2005 à 940 millions en 2010. Aujourd’hui, 143 pays offrent des services 3G contre 95 pays en 2007.
Selon le rapport de l’UIT, « d’une façon générale, si le prix des services de téléphonie mobile diminue, celui de l’accès Internet à haut débit reste quant à lui prohibitif, en particulier dans les pays en développement à faible revenu ».

Les tarifs les plus élevés restants en Afrique, région où les niveaux de revenu sont paradoxalement les plus faibles. « La région accuse un certain retard en matière d’accès haut débit: bien que les abonnements soient en augmentation, le très faible taux de pénétration (moins de 1%) du haut débit illustre les difficultés considérables qui restent à surmonter pour élargir l’accès Internet à haut débit », souligne l’UIT.

Au sein du système des Nations Unies, l’UIT est la principale source de données et de statistiques sur les technologies de l’information et de la communication qu’elle collecte auprès de 200 pays. Ces données sont accessibles en ligne sur le portail “L’oeil sur les TIC”.

(Mise en perspective : Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...