RDC : Wallström au chevet des victimes de violences sexuelles

Emue par le sort des victimes de viols à Walikale au Nord-Kivu, la secrétaire générale adjointe de l'ONU sur les violences sexuelles dans les conflits armés les a rassurées sur la détermination des casques bleus à les protéger ainsi que leurs biens.

Sur place, Margot Wallström a échangé avec les populations des villages Kampala et Nyasi, à une dizaine de kilomètres du chef-lieu du territoire sur l’axe Bukavu -Walikale, au nord de Goma.
Les populations terrorisées ont relaté en présence de l’émissaire de Ban Ki-moon leur quotidien émaillé de viols, le manque d’accès aux champs et aux soins médicaux, les mauvaises conditions de vie et d’autres difficultés liés à l’insécurité dont elles sont victimes.

Au chef-lieu du territoire, Margot Wallström et sa délégation ont également échangé avec les autorités locales administratives et militaires, la société civile ainsi que les organisations humanitaires œuvrant dans cette zone. Tout en compatissant avec ces victimes, la secrétaire générale adjointe en charge des questions de violences sexuelles a rassuré cette population, en présence du commandant des forces de la Monusco, de la détermination des casques bleus à protéger les populations civiles et leurs biens.

(Mise en perspective :Sefama Goro de Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...