RDC : situation précaire des Congolais refoulés d'Angola

Près de vingt mille Congolais ont été expulsés de l'Angola de janvier à septembre 2010, révèlent des statistiques issues du dernier rapport hebdomadaire du comité provincial inter-agence humanitaire (CPIA) du Kasaï-Occidental.

Ces expulsés, majoritairement des femmes et des enfants, se concentrent essentiellement au poste frontalier de Kamako, localité située à moins de 10 kilomètres de la frontière angolaise, dans le territoire du Tshikapa.

Parmi eux, 4100 femmes dont 600 sont enceintes et 874 auraient été victimes de viols, indique le Comité provincial inter-agence humanitaire.

Les humanitaires du Kasaï-Occidental ont évoqué aussi la présence de plus de deux mille enfants de moins de 5 ans, 917 malnutris et 4459 enfants de 6 à 17 ans non accompagnés venus de l’Angola.
Ces chiffres donnés par le CPIA proviennent du comité des expulsés de Kamako.
Selon les humanitaires, en moyenne 35 personnes sont expulsées par semaine de l’Angola.
A leur arrivée sur le sol congolais, ils sont dépouillés de leurs biens, indiquent les mêmes sources.Les expulsés sont aussi exposés aux nombreuses maladies et beaucoup meurent en route.
Cependant aucune assistance de l’Etat n’a été dépêchée sur le terrain, à part des actions dispersées des humanitaires, ajoute le CPIA.

Le comité provincial inter-agence envisage dans sa prochaine rencontre de faire le récapitulatif des actions secteur par secteur afin d’envisager sur le long terme de nouvelles actions en faveur de ces personnes vulnérables.

(Mise en perspective : Nickey Mputu de Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...