LRA : attaques renouvelées en Afrique Centrale

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés est vivement préoccupé par les nouveaux déplacements de populations civiles découlant des dernières attaques de l'Armée de résistance du Seigneur. Dimanche dernier, des hommes de la rébellion ougandaise de la LRA ont attaqué la ville de Birao située au nord-est de la Centrafrique où ils ont enlevé plusieurs personnes.

Des civils fuient les attaques de la LRA en RDC.

Des civils fuient les attaques de la LRA en RDC.

Selon le HCR, cette campagne de terreur de la LRA contre les civils s’est intensifiée depuis septembre avec notamment des attaques répétées en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et au sud du Soudan.En RDC, la LRA a commis au moins six attaques et trois embuscades dans le district du Haut Uélé au cours des dernières semaines. Par exemple, dans le seul village de Nambiongo, 21 personnes ont été tuées et 2, 500 personnes se sont déplacées alors que la peur créée par ces attaques ont obligé plus de 2000 personnes à fuir vers Dungu, la capitale du district.

Au sud du Soudan, la LRA a également attaqué le 4 septembre dernier les villages de Ribodo et Nahua dans la région de l’Ouest-Equateur et cette campagne de terreur a fait huit morts et 2600 déplacés.

Depuis le début de l’année, le groupe rebelle ougandais est à l’origine de près 240 attaques meurtrières et au moins 344 personnes ont été tuées.
Depuis 1988, la LRA a commis de nombreuses atrocités dans quatre pays. Apparue dans le nord de l’Ouganda, elle s’est déplacée depuis 2005 de cette région vers l’extrême nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), le Sud-Soudan et le nord-est de la Centrafrique.

(Extrait sonore : Fatoumata Lejeune Kaba, Porte-parole du HCR ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...