La 1325 célébrée à L'ONU

La 1325 a dix ans. Elle est encore toute jeune, mais elle doit être célébrée. Il s'agit d'une résolution votée le 31 Octobre 2000 pour attirer l'attention sur les effets disproportionnés et particuliers des conflits armés sur les femmes et les filles et leur exclusion des efforts de prévention et de règlement des conflits.

Elle visait donc à responsabiliser les femmes et à les intégrer dans les processus de prise de décision et de règlement pacifique des conflits.

Aujourd’hui dix ans après ce fut l’heure des bilans au Conseil de sécurité de l’ONU. Tel celui d’Eriya Kategaya, ministre des Affaires étrangères de l’Ouganda, un pays qui a fait de remarquables efforts et où les femmes occupent de plus en plus de place dans les districts, le secteur de l’enseignement et dans la vie politique.

En plus de l’Ouganda se sont 20 pays qui ont adopté des plans d’action nationaux pour donner leur place aux femmes, notamment dans les parlements et ont renforcé leur participation législatrice comme au Burundi et au Rwanda.

Au sein du système des Nations Unies 11 femmes ont été nommées à des fonctions importantes relatives au maintien de la paix. Malgré cela il est toutefois difficile de quantifier les succès et les abus restent nombreux : les violences physiques et les viols massifs à l’instar de ceux qui ont été perpétrés en République Démocratique du Congo.

Mise en perspective de Maha Fayek, avec un extrait sonore d’Eriya Kategaya, ministre des Affaires étrangères de l’Ouganda

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...