Guinée : les candidats à la présidentielle promettent un scrutin apaisé

Les candidats en lice pour le second tour de la présidentielle en Guinée se sont engagés mardi à garantir un climat électoral apaisé au terme de ces consultations quelque soit le vainqueur. Ils ont en outre promis de former un gouvernement d'union nationale ainsi que l'avait proposé le président de la transition le général Sekouba Konate.

Les deux candidats s’engagent à apaiser les craintes s’agissant du déroulement de ce scrutin démocratique, le premier du genre en Guinée. Des gages de bonne volonté résumés à travers cette phrase : « L’élection, ce n’est pas la guerre, nous allons mener une campagne civilisée et éviter tout affrontement ».

Cette réunion considérée pour certains comme celle de la dernière chance a été initiée par le président de la transition le général Sékouba Konaté. Ce dernier a tenté de les convaincre d’épouser l’idée d’un gouvernement d’union nationale aux termes de la présidentielle. Alpha Condé, qui a obtenu 18% des voix au premier tour le 27 juin dernier, a estimé que c’était « envisageable », tandis que Celloun Dallein Diallo grand favori du scrutin avec 43% des voix au premier tour suggérait « plutôt un gouvernement de large ouverture».

A la présidence, l’on se satisfait de ce dénouement à en croire son secrétaire général, Tibou Kamara, qui a affirmé que le général souhaitait que les candidats s’entendent non seulement pour un « bon déroulement des élections » mais également « des lendemain d’élections paisibles ».

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit, qui est arrivé ce mercredi dans la capitale guinéenne ou il doit rencontrer les acteurs de la scène politique et réaffirmer le soutien de l’ONU pour la sortie de crise en Guinée.

(Mise en perspective : Martial Assème)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...