Elections ivoiriennes : l’ONUCI y croit

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Y. J. Choi, s'est dit confiant en la tenue le 31 octobre 2010 de l'élection présidentielle, soulignant que les défis majeurs à relever afin d'aboutir au processus électoral avaient été surmontés.

Young-Jin Choi

Young-Jin Choi

Lors d’une vidéo conférence de presse à Abidjan, le lundi 25 octobre avec des journalistes internationaux basés au siège des Nations Unies à New York, sur la prochaine élection présidentielle, M. Choi a expliqué les différentes étapes du processus après le scrutin.

 Il a déclaré que conformément au programme établi par la Commission Electorale Indépendante (CEI), les résultats provisoires de l’élection présidentielle allaient d’abord être proclamés par l’institution le 3 novembre. Le Conseil Constitutionnel annoncera les résultats définitifs le 10 novembre avant d’être certifiés par le Représentant spécial.

M. Choi a indiqué que le second tour de l’élection présidentielle serait organisé le 28 novembre 2010 s’il n’y avait aucun gagnant au premier tour.

Mi-octobre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’était félicité du lancement de la campagne électorale en Côte d’Ivoire et avait exhorté toutes les parties à mener cette campagne « dans le calme et dans le même esprit de consensus né lors de la signature de l’Accord politique de Ouagadougou ».

Il avait réitéré la nécessité pour les parties d’accepter les résultats qui seront proclamés et certifiés, et de résoudre tous litiges par le biais des mécanismes légaux en vigueur.

(Extrait sonore : Y. J. Choi, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d’Ivoire)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...