Côte d'Ivoire : la Commission électorale indépendante divisée

Des membres de la Commission électorale indépendante ivoirienne ont dénoncé une convention passée par la CEI avec une société de service informatique, filiale d'un bureau d'études dirigé par un proche du président Gbagbo.

Commission électorale indépendante de la Côte d'Ivoire

Commission électorale indépendante de la Côte d'Ivoire

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), le parti au pouvoir a lancé un appel aux responsables de la CEI à trouver une solution au problème soulevé par une partie de ses membres.

Lors d’une conférence de presse mercredi à Abidjan, Pascal Affi Nguessan a mis en garde contre un report du premier tour des élections des suites d’une mauvaise gestion par la CEI de ce qui pourrait être une entrave à l’organisation du scrutin.

Craignant une hypothétique manipulation des résultats du premier tour de la présidentielle, des représentants de l’opposition siégeant à la CEI entendent remettre en question une convention signée par la Commission électorale en 2007 avec une société de services informatiques, et qui avait pour objet d’assister la CEI dans le traitement de ses données.

Une commission a été mise en place, afin de trouver un consensus autour de ce sujet épineux pour éviter que ne soit compromise la le premier tour de la présidentielle le 31 octobre prochain.

(Extrait sonore : Pascal Affi N’guessan, président du Front populaire ivoirien ; propos recueillis par Diakite Ben Souleymane d’ONUCI-FM)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...