Cambodge : Plaidoyer pour l'indépendance su Tribunal spécial

« La comparution des leaders des Khmers Rouges devant le Tribunal spécial est un signal fort. Le message est que l'impunité ne sera pas tolérée. »

Tels sont les de Ban Ki-moon devant les Chambres Extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC)).

Ban Ki-moon poursuit sa visite asiatique. À Phnom Penh, il s’est longuement entretenu avec le Premier ministre Hun Sen. Le Secrétaire général des Nations Unies a souligné la nécessité pour le gouvernement cambodgien de respecter l’indépendance du Tribunal Spécial pour le Cambodge.

Sur le dossier plus global des droits de l’homme, Ban Ki-moon s’est félicité de la coopération du gouvernement avec les instances de droits de l’homme, appelant à la création d’un espace pour le débat public sur les questions d’ordre politique..

Selon Ban Ki-moon, le Bureau du Haut Commissaire aux droits de l’homme (HCDH) installé dans la capitale cambodgienne a un rôle essentiel à jouer pour la sensibilisation du public sur les questions des droits de l’homme.

Autre dossier abordé : celui de la réforme du système électoral qui bénéficie depuis 2003 d’une forte assistance onusienne et qui, selon le chef de l’ONU, devrait prendre des mesures plus fermes pour se conformer davantage aux normes internationales.

S’exprimant enfin sur le différent frontalier qui oppose la Thaïlande au Cambodge, Ban Ki-moon a appelé les deux parties à résoudre ce différent par la voix du dialogue.

(Mise en perspective de Maha Fayek)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...