Viols en RDC : la poursuite des auteurs exigée par l'ONU

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné fermement les viols en série perpétrés en juillet et août dans l'est de la République démocratique du Congo et pressé le gouvernement à identifier et juger les auteurs de ces crimes odieux.

Le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité insiste sur la responsabilité première du gouvernement de la République démocratique du Congo d’assurer la sécurité sur son territoire et la protection des civils conformément aux principes des droits humains et du droit international humanitaire. Les quinze en appellent donc aux autorités congolaises pour condamner ces atrocités et apporter l’assistance nécessaire aux victimes d’abus sexuels. Prônant l’impunité zéro, les membres du Conseil ont aussi pressé le gouvernement de la RDC à identifier les auteurs de violations des droits humains et à les traduire en justice. Le Conseil de sécurité rappelle que la lutte contre l’impunité est partie intégrante de la reforme urgente du secteur de la sécurité.

Le rôle de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC dans ce processus est également mis en lumière dans cette déclaration. Les quinze suggèrent à la MONUSCO d’améliorer ses rapports avec les communautés pour renforcer la confiance et mieux faire comprendre aux populations son mandat et ses activités. Le Conseil salue donc le lancement d’une campagne de sensibilisation par la mission onusienne et l’équipe pays de l’ONU et dont le but est d’encourager les victimes de violences sexuelles à se faire connaitre afin de recevoir les traitements adéquats et l’assistance juridique.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur volonté d’éliminer toute forme de violences contre les femmes et les enfants en période de conflits armés.

(Mise en perspective : Martial Assème)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...