Unicef : la mortalité infantile en baisse

La mortalité infantile est en baisse dans le monde, mais reste toujours préoccupante en Afrique de l'Ouest et du centre, selon l'Unicef. Le taux de mortalité infantile a baissé de près de 30% dans le monde au cours des deux dernières décennies, mais cette amélioration est moins marquée en Afrique de l'Ouest et du centre, déplore l'UNICEF.

Une jeune fille africaine

Une jeune fille africaine

Les nouvelles estimations de l'UNICEF situent à 18% la baisse, depuis 1990, du taux de mortalité parmi les enfants de moins de cinq ans en Afrique de l'Ouest et du Centre. Cette tendance ne semble pas s'accélérer et les responsables sanitaires craignent qu'en raison de la croissance démographique, un plus grand nombre d'enfants meurent dans ces régions. Selon Martin Dawes, Directeur régional de la Communication de l'UNICEF, le paludisme reste la première cause de décès des enfants. Cependant les efforts de prévention comme l'utilisation des moustiquaires imprégnées ont permis d'accroître les taux de survie.

En comparaison à 1990, 10 000 enfants de plus survivent chaque année, relève l'UNICEF qui juge toutefois inacceptable la mort, chaque année, de plus 8 millions d'enfants de moins de cinq ans dans le monde. 40% de ces décès sont enregistrés dans trois pays : l'Inde, le Nigeria et la RDC.


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...