Soudan : de nombreuses atteintes aux droits de l'homme

La persistance du recours à la peine de mort et à la torture,l'impunité, l'absence de système judiciaire impartial, les exactions contre les journalistes et les travailleurs humanitaires ainsi que les violences contre les femmes et les enfants au Soudan, préoccupent l'expert indépendant de l'ONU sur la situation dans ce pays.

Une femme victime de violences à Akobo, au Sud Soudan

Une femme victime de violences à Akobo, au Sud Soudan

Présentant son rapport au Conseil des droits de l’homme à Genève et évoquant la situation au Darfour, Mohamed Chande Othman a noté que le conflit et la dynamique politique avaient considérablement évolué. Le conflit entre les mouvements rebelles et l’armée soudanaise n’est plus la seule source d’insécurité. Le conflit est désormais caractérisé par le banditisme et la criminalité, ainsi que par des attaques contre les civils par toutes les parties du conflit, a-t-il ajouté.

Dans la perspective du référendum prévu au Sud-Soudan en janvier prochain, l’Expert de l’ONU constate que de nombreuses violences meurtrières continuaient de s’y produire, en raison notamment de la prolifération des armes. « La situation est exacerbée par la faiblesse de l’État dans les domaines de la justice et de la sécurité », fait-il remarquer.

La délégation soudanaise a rappelé que le pays avait pleinement collaboré avec l’expert indépendant et pris des mesures importantes pour mettre en œuvre les recommandations qui lui ont été adressées. Le pays souhaite qu’il soit mi-fin au mécanisme de procédure spéciale concernant son pays. Il ne faut pas qu’il y ait trop d’acteurs sur le terrain, a-t-il estimé.

(Extrait sonore : Mohamed Chande Othman, Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Soudan ; mise en perspective : Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...