Sommet des OMD : réaliser les Objectifs malgré la crise

Le Sommet de New York sur les Objectifs du millénaire pour le développement survient alors qu'après dix ans de mise en œuvre les progrès sont mitigés et que de nouvelles crises menacent l'élan mondial vers la réduction de moitié de l'extrême pauvreté d'ici 2015. Aussi durant trois jours, le Sommet offre une occasion cruciale aux États de redoubler leurs efforts pour atteindre les huit objectifs adoptés en 2000.

Il y a dix ans, les 192 États Membres de l’ONU s’étaient en effet engagés d’ici à 2015 à réduire l’extrême pauvreté et la faim, à assurer l’éducation primaire pour tous, à promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, à réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle, combattre le VIH/Sida, le paludisme et d’autres maladies, à préserver l’environnement, à mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

Aussi, à cinq ans de la date butoir, l’ONU attend de la communauté internationale une nouvelle impulsion pour financer la réalisation des huit objectifs dans un contexte de crise économique peu favorable au développement.

Or, force est de constater que bien que les flux d’aide aient atteint la somme inégalée de 120 milliards de dollars en 2009, il manque 20 milliards de dollars par rapport aux promesses faites il y a cinq ans lors du Sommet du G8 à Gleneagles en Écosse, l’Afrique faisant une fois de plus les frais du non-respect des engagements.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...