Somalie : des tensions au sein du pouvoir ruinent les perspectives de paix

Après avoir effectué une visite en Somalie la semaine dernière, le Représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Augustine Mahiga, le Représentant spécial de l'Union Africaine pour la Somalie, Boubacar Diarra, et le facilitateur de l'autorité intergouvernementale pour le développement sur la paix et la réconciliation nationale en Somalie, Kipruto arap Kirwa, ont déploré conjointement les tensions au sein des institutions fédérales de transition de ce pays.

« Plusieurs membres de la communauté internationale ont travaillé inlassablement pour soutenir l’actuelle administration et nous savons qu’ils nous rejoindront pour appeler à ce que les institutions fédérales de transition restent soudées et concentrées sur la sécurité et la transition », ont déclaré ce 13 septembre, les trois personnalités dans un communiqué de presse conjoint.

Cette déclaration fait suite à leur visite en Somalie le 9 septembre dernier où ils ont rencontré le Président Sheikh Sharif Ahmed. Les trois Envoyés ont souligné que la période de transition devait s’achever en août 2011.
Ils ont également souligné que ceux qui allaient tirer les bénéfices des divisions étaient les extrémistes qui tentent de prendre le contrôle du pays. « Les forces somaliennes et les soldats la Mission de l’Union africaine pour la Somalie (AMISOM) risquent chaque jour leurs vies afin de protéger les institutions fédérales de transition et défendre l’intégrité du processus de paix », ont déclaré les trois Envoyés spéciaux. Ils ont conclu que les dirigeants et les politiciens doivent consolider leur unité et montrer qu’ils travaillent ensemble pour restaurer la paix en Somalie.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...