Sierra Leone : consolidation de la paix, les encouragements de l'ONU à Freetown

Le Représentant exécutif du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (BINUCSIL) a lors d'une réunion du Conseil de sécurité salué mardi les progrès des autorités visant à aider le pays à relever les défis socio-économiques plus d'une décennie après la fin de la guerre civile qui l'a ravagé.

Les quinze ont examiné mardi le cinquième rapport de Ban Ki-moon sur la consolidation de la paix en Sierra Leone dans lequel il salue les efforts déployés par Freetown pour maitriser l’impact des crises multiformes notamment alimentaire et économique mondiale.

Autre point positif à mettre à l’actif du gouvernement sierra léonais, la volonté du gouvernement à réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Sur le sujet, Michael von der Schulenberg indique que les autorités ont mis un point d’honneur à garantir des soins aux personnes atteintes du paludisme, du SIDA. Au plan agricole, l’assistance aux fermiers s’est poursuivi, a-t-il précisé aux membres du Conseil de sécurité.

Pour autant, plusieurs défis sont encore à relever afin d’aider la Sierra Leone à maintenir le cap, met en garde le Représentant du Secrétaire général. S’agissant d’abord des ressources minières, il appelle les dirigeants sierra léonais à une gestion transparente et responsable pour permettre au pays de réduire sa dépendance à l’aide internationale.

Ensuite, concernant les prochaines élections censées se tenir dans la seconde moitié de 2012, le chef du BINUCSIL a exhorté tous les acteurs politiques à faire preuve de retenue pour contribuer à la préparation d’un processus électoral apaisé.

Enfin, l’impasse politique en Guinée voisine, prévient Michael von der Schulenberg, pourrait avoir de graves répercussions sur la Sierra Leone si la transition échouait ; notant que la circulation des armes légères dans cette région pourrait en effet, embraser cette partie de l’Afrique.

De son côté, John Mcneil de la Commission consolidation de la paix pour la Sierra Leone a rappelé que les besoins en ressources financières pour soutenir le pays, demeurent importants. Il a affirmé que le fonds d’affectation chargé de financer le processus de consolidation de la paix en Sierra Leone, est déficitaire. D’où son appel à la communauté internationale à tenir ses promesses car a-t-il conclu, la Sierra Leone est l’exemple de la réussite de l’action multilatérale.

(Mise en perspective : Martial Assème)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...