Robert Mugabe: les résultats mitigés du Zimbabwe imputables aux sanctions et à la crise

L'Assemblée générale a entendu ce matin Robert Mugabe, qui a totalement axé son intervention sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Robert Mugabe

Le Président du Zimbabwe a fait observer que les progrès sont visibles sur le terrain, notamment dans son pays, mais que les défis sont beaucoup plus nombreux, avec la crise financière qui a tout chamboulé, en renversant même parfois les priorités… Du coup les pays en développement sont davantage laissés à la traîne avec presque pas ou encore pas du tout d’assistance…

Du coup le Zimbabwe a du compter sur ses propres ressources en créant depuis l’an 2000 trois comités chargés de progresser sur la voix des OMD. Robert Mugabe a reconnu que les progrès réalisés par son pays étaient mitigés, en raison notamment de l’injuste embargo imposé au Zimbabwe par ceux là mêmes qui prônent la solidarité. Le secteur de l’eau et de l’assainissement en souffre particulièrement.

Malgré cela Robert Mugabe n’a pas raté l’occasion de donner ses propres chiffres sur les progrès réalisés comme pour insinuer que sans l’embargo la situation aurait été totalement différente au Zimbabwe avec une égalité du genre en nette progression, celle-ci est atteinte au niveau de l’enseignement primaire, secondaire et tertiaire. Le Président zimbabwéen a aussi souligné que les taux de prévalence du VIH sida sont passés de 23% en 2001 à 14% en 2009.

(Mise en perspective de Maha Fayek avec un extrait sonore de Robert Mugabe)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...