Pakistan : l’appel de l’ONU révisé

L'ONU et ses partenaires ont annoncé vendredi qu'ils avaient besoin de 1,5 milliard de dollars supplémentaires pour venir en aide aux populations affectées par les inondations au Pakistan, une somme venant s'ajouter aux 460 millions de dollars déjà réclamés lors d'un premier plan d'assistance lancé le 11 août.

Valerie Amos

Valerie Amos

Au total, le plan d’assistance humanitaire pour les victimes des inondations au Pakistan représente une somme de 2 milliards de dollars, soit le plus grand appel de fonds pour une catastrophe naturelle cette année, après celui pour Haïti, qui s’est élevé à 1,49 milliard de dollars, a précisé le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué.

Il s’agit de venir en aide à 14 millions de personnes sur une période de douze mois. Le plan d’assistance couvre 483 projets présentés par 15 organes des Nations Unies, l’Organisation internationale des migrations (OIM) et 156 organisations non gouvernementales nationales et internationales.

Depuis près de deux mois, des inondations sans précédent ont affecté plus de 20 millions de personnes (plus de 10% de l’ensemble de la population) au Pakistan. Elles ont ravagé des communautés entières sur une superficie d’au moins 160.000 kilomètres carrés. Elles ont tué plus de 1.700 personnes et endommagé ou détruit près de 1,9 million de maisons.« Les perspectives de développement du Pakistan pourraient être bouleversées pendant de nombreuses années.

Les dégâts causés à l’infrastructure économique et aux moyens de subsistance sont énormes. Les systèmes d’irrigation et de drainage et les entrepôts ont été sérieusement endommagés. Les agriculteurs qui ont perdu leurs récoltes et qui ne sont pas en mesure de planter leurs champs d’ici novembre risquent de rester dépendants de l’aide jusqu’en 2012. Des centaines de milliers d’autres personnes ont perdu leurs commerces ou leurs petites entreprises », a estimé l’OCHA.
« Nous voyons l’équivalent d’une nouvelle catastrophe toutes les semaines au Pakistan », a dit la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos.

Le plan initial d’aide de 460 millions de dollars est désormais financé à hauteur de 80%, ce qui veut dire qu’il reste 1,6 milliard de dollars à trouver.

(Mise en perspective : Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...