OIT/FMI : les perspectives de l'emploi après la crise économique mondiale

L'Organisation internationale du travail (OIT) et le Fonds monétaire international (FMI) ont organisé conjointement lundi à Oslo une conférence sur les perspectives de l'emploi au lendemain de la crise financière mondiale.

unemployment lines

unemployment lines

A l’occasion de ces assises, l’OIT et le FMI ont publié un rapport dans lequel ils rappellent les redoutables difficultés auxquelles se heurtent les pays pour créer suffisamment d’emplois de qualité à l’appui d’une croissance et d’un développement durables.

Cette évaluation présentée dans un document de synthèse publié en prélude à cette conférence, vise à examiner de nouveaux moyens d’instaurer une reprise durable et riche en emplois.

L’OIT dresse un sombre bilan de l’emploi à l’échelle mondiale : 210 millions de sans-emploi et 80 % de la population mondiale sans accès à un dispositif de protection sociale. Elle ajoute que «malgré les avancées impressionnantes de ces dernières années, 1,2 milliard d’hommes et de femmes, soit 40 % de la population active mondiale, ne gagnaient toujours pas assez pour se maintenir, eux et leur famille, au-dessus du seuil de pauvreté de 2 dollars par jour en 2008».

S’agissant des défis à relever à plus long terme pour combattre le chômage, l’OIT estime qu’«au cours des dix prochaines années, plus de 440 millions d’emplois devront être créés pour absorber les nouveaux arrivants sur le marché du travail, et bien plus pour enrayer le chômage provoqué par la crise.

Quant au FMI, il précise que les retombées du chômage sur les revenus d’une vie sont démontrées dans des études conduites aux États-Unis selon lesquelles «même 15 à 20 ans après une perte d’emploi durant une récession, le manque à gagner s’élève en moyenne à 20 %». Sur le plan de la santé, les licenciements «vont de pair, à court terme, avec une hausse des risques de crise cardiaque et autres maladies liées au stress. À long terme, le taux de mortalité des travailleurs licenciés est supérieur à celui de salariés comparables qui ont conservé leur travail».

(Extrait sonore : Philippe Egger, Directeur adjoint du BIT ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...