Mozambique : les émeutes de la faim étaient prévisibles, selon De Schutter

Suite aux récentes émeutes de la faim au Mozambique, le Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation appelle la communauté internationale à répondre rapidement au regain d'instabilité sur les marchés agricoles internationaux.

Photo: Guy Oliver/IRIN

Photo: Guy Oliver/IRIN

“La colère de la foule au Mozambique et dans d’autres pays était prévisible”, a averti Olivier De Schutter. “Nous avons identifié les lacunes du système. Nous savons quelles mesures devraient être prises. Mais le manque de volonté politique et l’absence de tout sentiment d’urgence ont retardé des actions décisives de façon inacceptable.”

Le Rapporteur spécial a demandé que la réunion d’urgence convoquée par la FAO, qui aura lieu à Rome le 24 Septembre 2010, dépasse les simples discours et que des mesures sur la spéculation et les réserves alimentaires y soient prises. Olivier De Schutter a également appelé les donateurs à accroître sensiblement leur soutien aux pays pauvres importateurs nets de denrées alimentaires.

“Rester sans rien faire est inacceptable”, a souligné Le Rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation. “En 2008, de nombreux gouvernements ont été pris par surprise,” dit-il. “Aujourd’hui nous comprenons bien mieux ce qui doit être fait pour réaliser le droit à l’alimentation. Les experts ont fait leur travail. Il est maintenant temps que les gouvernements passent à l’action.”

Selon lui, bien que de nombreux engagements ont été pris depuis 2008, trop peu a été réalisé: “Les donateurs n’ont pas tenu leurs promesses. Les gouvernements n’ont pas réinvesti suffisamment et de manière prioritaire dans la production de cultures vivrières pour la consommation locale. De ce fait, la plupart des pays pauvres sont encore très vulnérables. Leurs recettes d’exportations continuent de reposer sur une gamme limitée de produits, alors que leur sécurité alimentaire dépend excessivement d’importations alimentaires dont les prix sont de plus en plus élevés et de plus en plus volatils.”

(Extrait sonore : Olivier De Schutter, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation ; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...