Moyen-Orient : Israël propose une nouvelle piste de sortie de crise

L'Assemblée générale poursuit son débat annuel à New York. Elle entend ce 28 septembre une quinzaine d'orateurs et parmi eux, le Ministre des affaires étrangères d'Israël, Avigdor Liberman, qui a proposé une nouvelle équation pour régler le conflit territorial avec les Palestiniens. Il a aussi voulu donner des précisions sur la situation au Moyen-Orient.

Avigdor Liberman

Avigdor Liberman

D’abord, le conflit israélo-palestinien n’est pas la principale raison de l’instabilité au Moyen-Orient. Ensuite, la « soi-disante » occupation de la Judée et de la Samarie n’explique pas le conflit actuel. Pour preuve lorsqu’entre 1948 et 1967, quand toutes deux étaient sous contrôle arabe, personne n’a essayé de créer un État palestinien. Enfin, autre idée faussement répandue, le conflit israélo palestinien empêcherait d’établir un front international commun contre l’Iran. Le Chef de la diplomatie israélienne est allé encore plus loin en proposant une nouvelle équation pour régler le conflit territorial avec les Palestiniens.

Avigdor Liberman a déclaré que « Cela se vérifie partout : là où il y a deux nations, deux religions et deux langues avec des revendications conflictuelles sur la même terre, il y a friction et conflit. D’innombrables exemples de conflit ethnique dans le monde le confirment, que ce soit dans les Balkans, dans le Caucase, en Afrique, en Extrême-Orient ou au Moyen-Orient. Lorsqu’une séparation effective a été réalisée, le conflit a été évité ou a été considérablement réduit ou résolu. Il suffit de citer les cas des républiques de l’ex-Yougoslavie, la scission de la Tchécoslovaquie ou encore l’indépendance du Timor-Leste ».

Selon le Ministre des affaires étrangères d’Israël, le principe directeur pour un accord sur le statut final ne doit pas être celui de la terre contre la paix mais plutôt l’échange de territoires peuplés. Il ne s’agit pas, selon lui, de déplacer des populations, mais plutôt de bouger les frontières pour mieux refléter les réalités démographiques.
(Extrait sonore : Avigdor Liberman, Ministre des affaires étrangères d’Israël)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...