Mortalité maternelle : baisse importante mais pas suffisante

Un nouveau rapport conjoint de l'OMS, du l'UNICEF, du FNUAP et de la Banque mondiale indique que le nombre de décès dus aux complications durant la grossesse et l'accouchement a chuté de 34 % ces 20 dernières années. L'Organisation mondiale de la santé rappelle, malgré tout, qu'encore un millier de femmes en meurent chaque jour. L'ONU note aussi qu'il faudrait une baisse annuelle de 5,5 % d'ici 2015 pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Environ 358 000 femmes sont mortes en 2008 de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement. La plupart de ces décès pouvaient être évités puisque les soins médicaux existent et sont bien connus: le principal obstacle est le manque d’accès à des soins de qualité avant, pendant et après l’accouchement.

L’objectif 5 du Millénaire pour le développement (OMD5) vise à améliorer la santé maternelle, à réduire la mortalité maternelle de 75% et à rendre l’accès à la médecine procréative universel d’ici à 2015.
Or, jusqu’à présent, les progrès réalisés dans la réduction de la mortalité maternelle et la mise en place de services de planification familiale dans les pays en développement ont été beaucoup trop lents pour atteindre cet objectif.

L’OMS aide les pays à fournir des soins intégrés, d’un bon rapport coût-efficacité et fondés sur des bases factuelles, pour les mères et les enfants pendant la grossesse, la naissance et le postpartum.

(Catherine D’arcangues, Coordinatrice au Département de la santé et recherche génésique à l’OMS; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...