Lucien Marie Noel Bembamba : le Burkina veut un commerce équitable

Au Burkina Faso, malgré les nombreuses difficultés qui ralentissent l'expansion économique et le développement humain durable, des progrès ont été enregistrés dans le domaine de la lutte contre la pauvreté.

Lucien Marie Noel Bembamba

Lucien Marie Noel Bembamba

Les plus significatifs l’ont été dans le domaine de l’accès à l’eau potable, où le pourcentage de la population ayant accès à une source d’eau potable est passé de 43,1% en 1994, à près de 80% en 2010.

Au niveau de la scolarisation, le Programme Décennal de Développement de l’Education de Base, adopté par le Gouvernement en 2000, a permis de faire passer le taux brut de scolarisation de 29,98% en 1990 à 74,85% en 2009, et le taux d’alphabétisation de 18,9% en 1994 à 28,7% en 2008.

Dans le domaine de la santé, outre la baisse significative des taux de mortalité infantile et maternelle, le taux de prévalence du VIH/SIDA s’est stabilisé aux environs de 1,6% en 2008 contre 7,17% en 1997, et la gratuité des antirétroviraux est effective depuis le 1er janvier 2010.

Toutefois, Lucien Marie Noel Bembamba, ministre burkinabé de l’économie, estime que les défis sont importants notamment, en matière d’égalité des sexes, d`amélioration du système de santé, de scolarisation et d’alphabétisation des adultes, et de protection de l’environnement.

La réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement par le Burkina Faso pourrait également et davantage être compromise, en raison notamment des changements climatiques, dont certains effets visibles, en l’occurrence les inondations, constituent ces dernières années une préoccupation nationale majeure, ayant un impact direct et néfaste sur tous les secteurs d’activité de l’économie nationale.

(Extrait sonore : Lucien Marie Noel Bembamba, ministre de l’économie et des finances du Burkina Faso)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...