Couche d’ozone : l’ONU constate l'efficacité des efforts de protection

« Les efforts internationaux pour protéger la couche d'ozone sont un succès, ils ont permis d'empêcher de nouvelles pertes d'ozone et ont contribué à limiter l'effet de serre », se félicite le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) dans un rapport rendu public à l'occasion de la Journée mondiale de la protection de la couche d'ozone, célébrée ce 16 septembre.

Rédigé à partir des travaux de 300 scientifiques internationaux, ce rapport réaffirme l’efficacité du Protocole de Montréal signé le 16 septembre 1987, qui impose la suppression progressive de tous les chlorofluorocarbures (CFC) et autres substances appauvrissant la couche d’ozone. Aujourd’hui, le Protocole de Montréal couvre 96 produits, dont la production et l’utilisation sont interdites ou limitées. Dans son rapport, le PNUE indique que grâce à ce traité international, le monde a réduit de plus de 98% la production et la consommation de substances chimiques destructrices de la couche d’ozone. Selon le PNUE, 20 millions nouveaux cas de cancer de la peau et 130 millions de cas de cataractes ont été évités grâce au traité, qui a également empêché des émissions de gaz à effet de serre représentant plus de 135 milliards de tonnes de dioxyde de carbone.
Dans un message transmis à l’occasion de cette journée mondiale, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a lui aussi souligné l’efficacité du Protocole de Montréal, reconnu dans le monde entier comme le traité international sur l’environnement le plus utile jamais mis en œuvre. « Grâce à un strict respect de ses dispositions aux niveaux national et international, les Parties au Protocole de Montréal ont réduit de plus de 98 % la production et la consommation de ces substances chimiques nocives. En outre, les substances appauvrissant la couche d’ozone étant également des gaz à effet de serre, le Protocole contribue grandement à la lutte contre les changements climatiques », a-t-il indiqué.
En 1994, l’Assemblée générale de l’ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal, Journée internationale de la protection de la couche d’ozone (résolution 49/114 du 19 décembre). Les États ont été invités à consacrer cette journée spéciale à l’encouragement d’activités concrètes conformes aux objectifs du Protocole de Montréal et de ses amendements. La couche d’ozone, fragile écran de gaz, protège la Terre des rayons dangereux du soleil, préservant ainsi la vie sur notre planète.
(Extrait sonore : Geir Braathen, Conseiller scientifique principal à l’OMM, l’Organisation météorologique mondiale ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...